Sommaire du dossier
Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter

Effectuer une formation linguistique à l’étranger grâce à un DIF, c’est possible !

Vous avez sûrement déjà entendu parler du DIF et de ses avantages. Mais saviez-vous qu'il était possible de profiter d'un DIF à l'étranger ?

Nous partons tous du principe que le meilleur moyen d'apprendre une langue, c'est en immersion totale. Bonne nouvelle : cet adage peut s'appliquer dans le cadre d'un DIF. Boa Lingua Séjours Linguistiques, en tant qu'organisme de formation accrédité, propose ce type de stage sur mesure, à l'étranger, pour les professionnels.

Les conditions pour bénéficier du DIF

Les salariés à temps complet, ayant au moins un an d'ancienneté au sein de leur entreprise, engrangent chaque année 20 heures de formation. Ce cumul peut se faire sur six ans maximum, pour atteindre un plafond de 120 heures. Avec les heures ainsi cumulées, le salarié peut opter pour une formation de son choix, qui aura pour objectif de favoriser son adaptation à son poste de travail, mais également son évolution professionnelle, le développement de ses compétences, ou l'acquisition d'une qualification plus élevée. La formation peut être suivie en France, mais également dans le cadre d'un stage à l'étranger.

Dans le cas bien précis d'une formation en langues, nul doute qu'il vaut mieux utiliser son DIF pour une immersion à l'étranger. En effet, en termes de résultats, il est beaucoup plus efficace de suivre deux semaines de leçons d'anglais intensives en immersion totale, que d'étudier l'anglais sporadiquement, une heure par semaine, en France.

Le rapport qualité / prix est également plus avantageux lorsque l'on opte pour un stage immersif à l'étranger. En effet, la partie pédagogique revient à environ 10-15€ de l'heure. En France, il n'est pas rare de trouver des formations à 50€ de l'heure, voire plus. 

De l'importance d'une formation à la carte

D'un point de vue organisationnel, le choix de la formation et de son lieu de déroulement repose sur une démarche individuelle. Le plus important est de demander conseil à une agence française accréditée en tant qu'organisme de formation. Cours de langues juridiques, cours de langues pour le monde du tourisme, des finances, de la communication, des ressources humaines, de l'ingénierie, etc… l'agence doit être à même de mettre en place des programmes sur mesure correspondant au profil de chaque participant, à lui proposer le centre le plus adéquat, et à l'aider à organiser sa formation.

Pour mettre à jour son niveau d'anglais, pas besoin d'abandonner son poste pendant une longue période. Les stages intensifs sont disponibles à partir d'une semaine. Dans l'idéal, pour que le séjour porte ses fruits, il faut privilégier une immersion de 2 semaines, avec 30h ou 40h de cours. Les cours, dispensés en petits groupes, voire en tête à tête avec les professeurs, permettent aux participants de devenir rapidement opérationnels dans le domaine désiré. De plus, une fois sur place, l'apprentissage va bien au-delà de la salle de cours. Il se pratique également dans la vie de tous les jours. Concernant le logement, il est possible de partager le quotidien de familles d'accueil ou de s'orienter vers un hébergement en studio ou hôtel.

La marche à suivre

La demande de prise en charge de formation dans le cadre d'un DIF doit s'effectuer par écrit, en indiquant les informations nécessaires à l'employeur pour qu'il se prononce sur cette demande (formation envisagée, durée, etc.)

L'employeur dispose d'un délai d'un mois pour répondre. L'entreprise peut refuser une formation en DIF, mais elle devra argumenter son choix. Face au refus de l'employeur, le salarié ne dispose d'aucun recours, sauf celui de réitérer sa demande ultérieurement. Si la formation est acceptée, elle aura lieu hors du temps de travail sauf si des dispositions spéciales ont été négociées avec l'employeur. L'entreprise prendra en charge au min. les 20h de formation par an.

Certaines entreprises peuvent également, après négociation avec le salarié, prendre en charge le logement, voire le vol.

Se démarquer, se former… et être valorisé

Envoyer un salarié se former à l'étranger via un DIF présente de nombreux avantages : le salarié revient en France avec un niveau de langues optimisé, mais la formation permet également de le motiver, et de le revaloriser au sein de l'entreprise. Face à la conjoncture économique actuelle, les politiques de formation au sein des entreprises prennent de plus en plus de sens. Le DIF est un des moyens permettant de valoriser et pérenniser les forces vives de l'entreprise.

A noter qu'il ne faut pas confondre DIF et CIF : les CIF, ou congés individuels de formation prévus sur une plus longue durée, sont pris en charge par le Fongécif.

Le DIF peut également être utilisé en cas de licenciement ou de démission, si la demande a été initiée avant la fin du préavis. N'oublions pas que Pôle Emploi peut également intervenir en cas de licenciement, pour apporter un financement complémentaire, à hauteur de 1500€ environ.


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2018