Emploi : des ingénieurs toujours aussi prisés

529118943Elément moteur de léconomie française, lindustrie peine encore en France à recruter certains profils. Les ingénieurs sont ainsi toujours autant sollicités, notamment sur les zones industrielles historiques de notre pays comme la région Rhône-Alpes, lIle-de-France ou encore le bassin toulousain.

Les activités qui recrutent depuis 5 ans

Expertise, Production, Supply Chain et QHSE constituent depuis 5 ans les 4 activités enregistrant les plus fortes demandes de recrutement pour les ingénieurs.

Connaissant les plus forts volumes de recrutement, les postes en bureau d'études et en recherche développement ont toujours le vent en poupe. L'expertise des ingénieurs, que ce soit en mécanique, électrotechnique, optronique ou encore électronique de puissance est toujours très recherchée.

En production, les postes en atelier comme les directeurs de production, directeurs d'usine, responsables amélioration continue, responsables maintenance, responsables d'unité autonome de production ou encore responsables méthodes et industrialisation font, comme l'an dernier, l'objet de recrutements conséquents.

Les besoins de recrutement en Supply Chain se concentrent quant à eux sur des postes en Achat ou en Logistique et Transports.

En fort développement depuis 3ans, la fonction QHSE (Qualité Hygiène Sécurité Environnement) enregistre chaque année une forte demande de recrutement sur l'ensemble de ses fonctions. Cette évolution s'explique par un contexte de plus en plus réglementé et une professionnalisation du métier. Conscients de cette évolution, de plus en plus d'ingénieurs diplômés s'orientent vers cette fonction, qui était auparavant l'apanage de techniciens ayant évolué dans leur structure.

Pas de délocalisation des centres dexcellence

Si la tentation de délocalisation vers des pays low cost subsiste dans l'industrie européenne, elle concerne rarement les centres d'excellence comme la recherche développement ou le design que les entreprises préfèrent conserver sur leur propre territoire, en tout cas pour les économies nationales les plus matures. Les profils experts en bureau détudes et en R&D font ainsi lobjet de toutes les attentions des recruteurs et peuvent prétendre à des niveaux de rémunération très attractifs.

Des secteurs industriels toujours très dynamiques en matière de recrutement

L'année 2013 a été marquée par la confirmation de la résilience de certains secteurs, peu voire pas du tout touchés par la crise. Les secteurs de l'Aéronautique, du Luxe ou encore de l'Oil Gas illustrent bien cette réalité.

Ces secteurs continuent à recruter massivement, dans certains cas sur des zones géographiques assez délimitées (le bassin toulousain et la région parisienne pour l'aéronautique par exemple) et dans d'autres cas sur des zones beaucoup moins urbanisées. Les grands du Luxe ont en effet pris l'habitude, depuis une dizaine dannées, dinstaller leurs nouveaux ateliers de production dans des zones rurales, loin des grands centres.

Dautres secteurs industriels peuvent présenter des disparités fortes, face à la crise. L'automobile, qui est un secteur très touché et fragilisé sur le territoire national (notamment sur les sites de production) va néanmoins continuer à embaucher des profils d'experts dans ses centres d'excellence dont le rayonnement est international !


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2017