Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter

Peut-on mentir en entretien ?

 Si votre mensonge est découvert, vous pouvez dire adieu au poste. Voici les techniques des recruteurs pour vous percer à jour...

Mentir pendant un entretien d'embauche n'est jamais une bonne idée. En effet, les entreprises peuvent très facilement vérifier les informations qui vous concernent.

  1. Les responsables des ressources humaines sont habitués à détecter les mensonges. Ils savent par exemple à quels signaux non verbaux faire attention. Vous vous croyez peut-être un bon menteur, mais si vous commencez à transpirer ou à vous balancer sur votre chaise, vous vous rendrez suspect.

  2. Si vous ne regardez pas le recruteur dans les yeux, il risque de se méfier. En effet, si une personne évite votre regard, il y a fort à parier qu'elle vous cache quelque chose. Vous aurez beau avoir bien préparé votre mensonge, votre langage corporel vous trahira. Et même si vous dites la vérité, veillez à soutenir le regard de votre interlocuteur.

  3. Si le recruteur vous soupçonne de dissimuler des éléments, il commencera à vous poser des questions difficiles. Vous aurez donc intérêt à être un bon menteur pour que votre histoire tienne la route durant tout l'entretien. La plupart du temps, la vérité finira par apparaître au grand jour, alors mieux vaut ne pas prendre de risques.

  4. Toute information peut être vérifiée. Il suffit d'un coup de fil à l'université ou à votre ex-employeur. Les entreprises peuvent en savoir plus que vous ne pensez à votre sujet, parfois même grâce à une simple recherche sur Google.

  5. Si vous n'êtes pas capable d'appuyer vos propos à l'aide d'un exemple, le recruteur risque d'avoir des doutes. Ainsi, si vous ne dites rien à propos de ce que vous avez appris durant vos études en école d'ingénieurs ou des projets que vous avez menés à bien auprès de votre ancien employeur, vous aurez l'air moins crédible. La personne qui mène l'entretien d'embauche pourrait alors douter de votre sincérité.

  6. Mieux vaut ne pas mentir à propos du salaire que vous gagniez chez votre dernier employeur. Dans certaines sociétés, les salaires sont en effet fixés au moyen de barèmes. Le recruteur peut donc facilement vérifier l'information. Par ailleurs, si l'entreprise demande à voir les attestations de votre ancien employeur au moment de votre engagement, elle connaîtra le salaire précis que vous touchiez pour votre fonction précédente. Vos mensonges finiront toujours par être découverts. Mieux vaut donc vous en tenir à la vérité.

Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2018