Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter

Comment les recruteurs consultent les CV des ingénieurs ?

Au moment de rédiger son CV pour des offres d'emploi ingénieur, il est utile de savoir ce que les recruteurs regardent en priorité. Jobingenieur a posé la question à un expert du recrutement.

Comme le souligne Stéphanie Sabau, directeur chez Michael Page : « Un CV bien fait, c'est déjà 50% du recrutement ». Les CV à rallonge sont à proscrire, les recruteurs vont à l'essentiel et ont besoin d'une photographie rapide du profil. Ils passent en général, deux à trois minutes sur un CV : ce n'est pas une règle absolue, mais cela donne un ordre d'idée.

Ce que j'observe spontanément dans un CV, c'est la partie supérieure », explique Stéphanie Sabau. « Lors de l'ouverture d'un document joint, c'est ce qui s'affiche en premier et, même si l'on « scrawle » ensuite, la première impression est donnée… ».

Stéphanie Sabau s'intéresse à l'état civil, au titre (qui indique précisément le poste que vous recherchez), et aux éléments mis en avant dans l'en-tête comme une formation, ou une compétence particulière (en langue ou en informatique par exemple).

Les compétences techniques ou métiers détaillées attireront l'attention

Le regard de Stéphanie Sabau est ensuite attiré par les expériences listées dans le CV ingénieur. Q'elles soit en ordre chronologie ou thématique, l'important pour Stéphanie Sabaust est qu'elles soient en rapport avec l'offre d'emploi : des compétences clairement exposées et mises en valeur retiennent l'attention du recruteur. Les informations précises, la taille des entreprises, le nombre d'employés et leur chiffre d'affaires sont des petits éléments qui distinguent un CV.

L'idéal, c'est que les compétences évoquées correspondent à celles requises pour le poste. Stéphanie Sabau a en fait une sorte de check-list en fonction de l'offre d'emploi. Elle coche les cases au fur et à mesure si le profil coïncide.

Insistons sur le fait que les compétences décrites de manière détaillées seront mieux appréciées. « Il ne suffit pas d'écrire « management d'équipe », il faut préciser le nombre de personnes encadrées et le contexte ! », précise Stéphanie Sabau. Là encore, le recruteur cherche dans les détails ce qui distingue votre expérience d'une autre. Donnez-lui le maximum d'éléments.

Après les compétences générales dans le cadre des postes occupés, Stéphanie Sabau s'arrête sur les compétences spécifiques, les logiciels maîtrisés, les langues pratiquées.

Si la partie Loisirs termine le CV ; elle ne doit pas pour autant être négligée. Les recruteurs les regardent et ne manqueront pas de poser des questions à ce sujet lors d'un entretien. Il faut donc évitez de se décrire comme un fan de voile quand on n'a jamais fait de bateau.

A partir de cette première impression, Stéphanie choisit les candidats qu'elle recevra en entretien pour l'emploi ingénieur proposé. Et, là encore, le CV intervient. « C'est un début de dialogue. L'entretien permet de développer les expériences évoquées dans le CV. C'est d'ailleurs pour cela que les CV trop longs, outre qu'ils sont parfois remplis d'informations inutiles, sont déconseillés : lors de la rencontre, on n'apprend souvent rien de plus ».

Les candidats malins réfléchiront leur CV en fonction des expériences dont ils parlent le mieux, orientant ainsi la conversation sur un terrain favorable.


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2018